Quel métier après un master en commerce international

Le commerce est un acte d’échange qui a permis depuis les débuts de l’Histoire d’établir des relations sociales entre les groupes humains et les individus, en raison de la croissance économique, sociale et démographique.Cet acte a connu une intensification exponentielle au fil des années,accentuée par la mondialisation et la réduction générale des mesures protectionnistes sur les échanges des biens et services.Ceci positionne le commerce international en tant que domaine d’activité ayant une importance stratégique et qui crée un besoin imminent au niveau du marché du travail, pour des cadres qualifiés pouvant accompagner les entreprisesdans leur processus de scalabilité à une échelle internationale.

Pour répondre à ce besoin, les écoles de commerce et les instituts supérieurs de formation en management et administration des entreprises ont conçu un cursus de spécialité prisé par de nombreux étudiants et jeunes professionnels : le master en commerce international.

Dans cette perspective, nous nous intéresserons à travers cet article à la découverte despossibilités qui s’offrent à eux.

Pour planter le décor, nous allons passer en revue le contenu pédagogique du master encommerce international,mais également les principales aptitudes et compétences que les étudiants vont développer.

À l’issue d’une licence ou bachelor en économie, gestion, management, droit, logistique ou langues étrangères… il est possible d’intégrer un master en commerce international, qui s’étale sur deux années universitaires (soit quatre semestres) et est composé de deux unités d’enseignement principales :en premier lieu, les cours magistraux, constitués de modules essentiels à l’exercice du métier, tels que le management interculturel, les techniques de commerce et de marketing international, les outils d’aide à la décision… Et en second lieu, les travaux dirigés, dont l’essence est de pratiquer les acquis théoriques à travers des études de cas, dossiers d’entreprise, stages…

Le projet de fin d’étudesest l’étape finale du master à l’issue de laquelle l’étudiant maitrise les ficelles et techniques du commerce international et est apte à gérer des projets et mener des équipes à atteindre les objectifs de son plan d’action commercial.Par conséquent,il mérite dûment son diplôme de master et il est prêt à passer à la prochaine étape.

Une fois le diplôme en poche, la voie la plus commune est l’insertion professionnelle.En effet, le domaine du commerce international dispose d’une large chaine de valeur qui peut être subdivisée en plusieurs métiers.On peut citer, entre autres, le chargé des ventes, leresponsable d’affaires internationales, le logisticien, le commercial import-export, le responsable marketing, etc.

Le dénominateur commun entre ces métiers demeure les prérequis techniques et comportementaux qui sont tous deux enseignés lors du cursus universitaire.Ainsi, on constate que les lauréats du master en commerce international sont non seulement demandés au niveau du marché du travail, mais aussi que leur formation est polyvalente et permet d’accéder à l’emploi par plusieurs voies.

L’entrepreneuriat n’est pas exclu de la liste de possibilités, grâce au savoir-faire cumulé à travers les expériences professionnelles (stages entre autres) et les enseignements universitaires.Un jeune lauréat est tout à fait qualifié pour concevoir, importer et distribuer un produit en lequel il croit dans le but d’en faire une marque internationale, ou encore créer une société spécialisée en import-export.Il existe d’ailleurs de nombreux exemples et modèles inspirants de jeunes entrepreneurs opérant dans le secteur du commerce international qu’il est possible de suivre.

En outre, il est également loisible de choisir de s’investir plus amplement dans ses études, en l’occurrence un master spécialisé pour approfondir ses acquis par rapport à une fiche de poste spécifique afin d’orienter sa carrière.Nous citerons l’exemple d’un master spécialisé en commerce international qui permet d’occuper une fonction de Management au sein d’une multinationale, ou encore le cycle doctoral pour ceux qui souhaitent faire partie du monde de la recherche et de l’enseignement universitaire.

Pour conclure, faisons une synthèse des idéesclés évoquées.Comme préalablement cité, le commerce international est un domaine d’activité stratégique pour toute entreprise souhaitant réaliser une croissance soutenue et accroître sa scalabilité.Et en conformité, de nombreuses opportunités demeurent accessibles pour les jeunes lauréats de cette formation.Nous pouvons les classifier en 3 : l’insertion professionnelle, la poursuite des études à travers un master spécialisé ou un cycle doctoral, et l’entrepreneuriat.En l’absence d’une unique voie idéale, les caractéristiques individuelles et la passion de l’étudiant seront le déterminant de son orientation.C’est pourquoi nous incitons chaque étudiant à élaborer minutieusement son projet professionnel afin de permettre une meilleure transition entre le monde professionnel et le monde académique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *