Dans un marché aussi concurrentiel que le nôtre, la maîtrise des coûts est devenue une condition fondamentale pour la survie de toute entreprise et cette nécessité a donné naissance à un nombre importants de métiers comme celui du contrôleur de gestion.

Le métier d’un contrôleur de gestion consiste principalement à s’assurer de l’utilisation optimale des ressources de l’entreprise. Ce dernier est chargé d’analyser les données à sa disposition et de conseiller le directoire afin de veiller à la santé financière de l’organisation.

De ce fait, le contrôle de gestion représente une fonction cruciale pour toute organisation désirant rester compétitive et un important outil de pilotage de l’activité dans le but de maximiser le profit.

Dans cet article, nous allons passer en revue l’ensemble des informations à savoir, pour toute personne désirant orienter sa carrière vers le contrôle de gestion.

  • Les missions d’un contrôleur de gestion

Afin de permettre à l’entreprise d’atteindre son optimum financier, le contrôleur de gestion devra réaliser plusieurs missions parmi lesquelles on retrouve :

  • L’élaboration de budgets prévisionnels.
  • L’anticipation des problèmes financiers que l’entreprise pourrait rencontrer.
  • Le contrôle des résultats de l’entreprise et l’analyse de sa structure de coûts.
  • L’élaboration d’outils de gestion performants et leur mise en place.
  • Le reporting régulier concernant l’activité de l’entreprise.
  • A quel type de profil ce métier convient-il ?

Le contrôle de gestion est un métier assez complexe qui convient à un type de profil particulier, détenant certaines qualités indispensables à l’occupation de cette fonction. Pour commencer, le contrôleur de gestion devra détenir des connaissances poussées en comptabilité et en finance acquises dans un parcours Grande Ecole Bac+5 spécialisé en Comptabilité – Contrôle – Audit (CCA) ou encore en Finance d’entreprise. 

En ce que concerne ses compétences humaines, ce dernier devra être méthodique, pragmatique, autonome, organisé et posséder un esprit d’analyse développé afin de réussir dans son travail.

De plus, un contrôleur de gestion a également besoin d’être persuasif et d’avoir un bon relationnel étant donné qu’il sera fréquemment en contact avec les différents collaborateurs de l’entreprise et avec la direction générale.

  • La formation à suivre pour devenir contrôleur de gestion

En ce qui concerne la formation requise et comme annoncé précédemment, le métier de contrôleur de gestion demande des profils Bac +5 diplômés d’une grande école de de management ou de commerce, avec un master en finance, en contrôle, comptabilité et audit ou encore en stratégie d’entreprise.

  • Niveaux de salaires et évolution de la carrière d’un contrôleur de gestion

Au début de sa carrière, un contrôleur de gestion peut toucher entre 10 000 et 15 000 dirhams, selon une étude menée par l’agence de recrutement Michael Page Maroc en 2019, pour au bout de 2 à 5 ans d’expérience atteindre entre 15 000 et 22 000 dirhams.

Concernant l’évolution de carrière dans ce métier, un jeune lauréat pourra intégrer le monde de l’entreprise en tant que contrôleur de gestion junior, contrôleur budgétaire ou même chef de mission dans un cabinet d’audit pour ensuite pouvoir atteindre le poste de contrôleur de gestion senior après avoir cumulé quelques années d’expérience.

Cependant, le contrôleur de gestion pourra toujours évoluer de façon horizontale au sein de l’entreprise pour toucher à d’autres secteurs d’activités par exemple, ou prendre plus de responsabilités.

Et au bout d’une dizaine d’années d’expérience, ce métier ouvre de grandes portes à ses spécialistes vu qu’ils pourront être promus au poste de directeur administratif et financier (DAF) de l’entreprise.

En somme, le contrôle de gestion est une fonction au cœur de l’entreprise qui offre à ses praticiens de grandes opportunités, et qui a encore un bel avenir devant elle.

En effet, ce domaine ne cesse de se développer et de devenir de plus en plus passionnant surtout à notre époque actuelle où il prend une dimension plus stratégique grâce au Big data et aux technologies prédictives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *