Les parcours de managers marocains peuvent inspirer plusieurs et même leur donner une idée claire de ce qu’ils souhaitent faire plus tard. En effet, certaines de ces personnes viennent du même milieu que vous, sont attirés par le même domaine que vous ou ont même fréquenté l’école que vous désirez intégrer.

Suite à notre premier article (renvoi partie 1) sur le sujet, voici une deuxième édition rassemblant les histoires de jeunes marocains diplômés dans différentes filières, opérant dans différents domaines mais ayant pourtant un point commun : Ils ont réussi !

Cet article vous présentera trois success stories marocaines capables de vous inspirer, de vous donner espoir et même de vous orienter dans votre choix de carrière, des exemples réels qui prouvent que tout n’est question que de volonté.

Parcours de Bissane LAMRANI, Directrice des Ressources Humaines – Deloitte Maroc

Suite à l’obtention de son diplôme en spécialité Finance dans une école supérieure de commerce reconnue au Maroc, BissaneLAMRANIdécida de compléter sa formation par une expérience à l’étranger et poursuivitdonc ses études en France en optant pour un DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées) en gestion financière.

Après cela, elle revint directement au Maroc pour travailler en tant que chargée des études de rémunération et de l’établissement des tableaux de bord RH à l’OCP (Office Chérifien des Phosphates), au sein du département Valorisation des performances. Et oui, un poste RH pour cette jeune lauréate pourtant spécialisée dans la finance. Comme quoi notre choix de filière ne définit pas forcément notre carrière !

Suite à cela, Bissane cumula les expériences professionnelles. Un an après, elle quitta son poste à l’OCP pour intégrer SMAEX en tant que chargée de mission. Deux ans plus tard, elle intégra Volvo Group, au sein duquel elle verra sa carrière évoluer pour passer de HR &CompetenceDevelopment Manager à Directrice RH du Groupe. Elle passa près de 10 ans à Volvo avant de le quitter pour rejoindre Deloitte, l’un des quatre plus importants cabinets d’audit et de conseil mondiaux, en tant que Directrice RH, un poste qu’elle occupe jusqu’à ce jour.

En ce qui concerne son cursus, Bissane LAMRANI se montre très reconnaissante envers son école et soncorps professoral en supérieur qui, selon elle, lui ont donné de précieux conseils lui permettant de se perfectionner et de rechercher constamment l’excellence dans ce qu’elle entreprend. Elle cite d’ailleurs : « J’ai eu la chance d’être coachée et formée par des enseignants de grande renommée qui ont été et sont toujours une grande source d’inspiration pour moi dans le domaine professionnel ».

Cette jeune femme pleine d’ambition estime la devoir en partie à son école qui : « A contribué à son succès à travers la qualité et la diversité des enseignements théoriques dispensés…Ainsi que par la culture de l’excellence que l’ensemble du staff inculque depuis le 1er jour ». Cependant, ce qu’elle conseillerait aux jeunes étudiants c’est qu’ils ne considèrent pas l’obtention de leur diplôme comme une finalité en soi, mais plutôt comme un outil permettant en partie de construire son avenir professionnel.

A titre indicatif, Bissane LAMRANI est lauréate de HEM – Promotion 2002, Spécialité Finance d’entreprise.

Parcours de Khalid DEBBARH MOUNIR, General Manager – FATER

Khalid opta pour un master en Management international et logistique dans une Business School de renommée au Maroc, suite auquel il a réussi à décrocher un premier emploi comme chef de produits à Acima avant même l’obtention de son diplôme, un poste qu’il occupera pendant quatre années.

Ensuite, M. DEBBARH enchaina les expériences professionnelles en devenant Analyste marchéchez Somafaco, puis directeur commercial chez K-Dis, Channel Manager chez Mars Maroc, Directeur Adjoint chez Kayna Group avant de finalement occuper son poste actuel de Directeur Général chez FATER en 2014.

Selon lui, sa formation a grandement contribué à son succès professionnel dans le sens où elle lui a appris à adopter une approche à la fois globale et précise quand à la prise de décisions, même les plus urgentes. « La prise de risque (mesurée) a fait partie de ma formation, et c’est ce qui caractérise HEM ! (son école supérieure)» cite-il dans ce sens.

Aujourd’hui, ce que ce manager à succès peut conseiller aux jeunes dans le cadre de leur carrière c’est de s’accrocher à leurs principes et valeurs avant tout. Il insiste également que le secret de la réussite selon lui réside dans le fait de savoir prendre le recul nécessaire pour appréhender les problématiques auxquelles on peut faire face.

A titre indicatif, Khalid DEBBARH MOUNIRest lauréat de HEM – Promotion 2001, Spécialité Management International &Logistique.

Parcours de Abderrahmane FARAJ, General Manager Maghreb, West et Afrique centrale – Bridgestone

Abderrahmane FARAJa obtenu son diplôme en Marketing et Communication dans l’une des Business School les plus prestigieuses au Maroc. A sa sortie de l’école, il intégra directement le monde du travail en tant qu’Attaché Commercial puis en tant que Sales Manager à SCANIA.

Quatre années plus tard, il intégra le secteur des télécommunications en occupant différents postes chez Orange Maroc jusqu’à atteindre celui de Senior Sales Manager. Il y passera un peu plus que 7 années et complétera par la suite sa formation par un MBA en Management dans une Business School en France.

Suite à cela, il occupera le poste de Directeur Commercial à Renault Trucks Maroc puis celui de Country Manager à The Goodyear Company, où il sera promu pour devenir Cluster Manager de l’Afrique entière.

Finalement, M. FARAJ quittera Goodyear trois années plus tard pour son poste actuel au sein de Bridgestone, celui de General Manager Maghreb, West et Afrique centrale.

« Je ne garde que de bons souvenirs de l’école qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui » cite Abderrahmane FARAJ en exprimant sa gratitude pour son école supérieure en raison des précieux enseignements qu’elle lui a transmis et des opportunités qu’elle lui a présentées. Il estime d’ailleurs que l’un des facteurs de sa réussite serait d’ « être au bon moment, au bon endroit et avec les bonnes personnes », chose que son école lui a permis en lui donnant la chance de discuter avec des ministres, de grands économistes et des hauts cadres d’entreprise en ayant à peine 18 ans.

Ce que M. FARAJ conseille aux jeunes étudiants et lauréats c’est de toucher au terrain, peu importe son domaine, afin de forger leur personnalité et de prendre connaissance de la réalité de l’activité avant d’aspirer à des évolutions de carrière. D’ailleurs, comment peut-on manager ce que l’on ne connait pas ?

A titre indicatif, Abderrahmane FARAJest lauréat de HEM – Promotion 1998, Spécialité Marketing.

En somme, la poursuite d’une formation dans une grande école de commerce vous ouvre énormément d’opportunités et vous permetmême d’atteindre de hauts postes de responsabilitéau sein de grandes entreprises. Le secret de cela ? Les précieux savoirs et expériences que ces écoles vous inculquent et qui se trouvent fortement valorisés sur le marché de l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *